Warrior : La série adaptée d’une idée de Bruce Lee

Warrior, la série de Bruce Lee enfin disponible sur OCS.

Il y a dans le monde des séries télévisées et du cinema quelques légendes urbaines. Des histoires dont les initiés ont eu vent, et dont les autres n’ont eu que la rumeur. Dans toutes ces histoires, il y en a une qui est tenace, et que l’on doit à Bruce Lee, le maître absolu du kung fu. Aujourd’hui, cette légende est devenue réalité sur OCS depuis le 05 avril avec la diffusion de Warrior. 

Warrior, c’est avant tout une idée de Bruce Lee, un projet dont il avait mûri le concept sans jamais avoir eu le temps de le mettre en œuvre, disparaissant brutalement à 32 ans. C’est bien plus tard que sa fille, Shannon Lee, a découvert les notes de son père et qu’elle a décidé d’en faire une serie. Pour cela, elle est entourée de Justin Lin, réalisateur de Fast and Furious, mais aussi de Jonathan Tropper, créateur de la très remarquée série Banshee. Il fallait ce duo pour réussir à retranscrire la vision du maître du kung-fu tout en présentant une série moderne et captivante.

Le pari est réussi avec Warrior, à voir en exclusivité sur OCS. La serie nous plonge à San Francisco, au lendemain de la guerre de Sécession. Les Chinois présents sur le territoire américain se voient refuser l’accès à la nationalité américaine et l’immigration en provenance de l’autre côté du Pacifique est elle aussi interdite. Face à cette ostracisation, les quartiers majoritairement chinois, les Chinatowns, des grandes villes se sont transformés, voyant leur population se structurer en gangs, les Tongs. 

C’est dans cette ambiance survoltée que se place l’intrigue de la série, actualité de la chaîne OCS. Elle offre au travers de sa réalisation de magnifiques combats de kung-fu que le maître lui-même n’aurait pas renié. La rivalité des gangs est la raison d’une mise en scène nerveuse, violente, qui prend littéralement aux tripes le spectateur qui ne sort pas indemne d’un épisode où chaque minute est intense. Il suit avec plaisir les intrigues machiavéliques et les combats auxquels prend part Ah Sahm, le héros de la série. Interprété par Andrew Koji, le personnage principal, prodige du kung fu, se retrouve impliqué dès son arrivée dans une rivalité entre deux gangs dont on ne ressort pas intact.

Warrior est une série magnifiquement réalisée par Justin Lin qui a su rendre l’intensité des combats avec brio. La réalisation, le scénario, la musique, tout est parfaitement maîtrisé pour nous plonger dans l’ambiance de la fin du XIXe siècle aux Etats-Unis. Loin des cow-boys, cette Amérique là nous montre le visage d’un pays qui se ferme à l’immigration, d’un pays où les problèmes d’intégration et d’origine résonnent avec une actualité étonnante. 

Maîtrisée sur tous les plans, palpitante, Warrior est une série qui se destine à un public à la recherche de sensations fortes, de scénarios complexes et qui demandent une implication constante du spectateur. Magnifique spectacle digne du cinema, cette série est digne de la vision qu’en avait eu Bruce Lee. Sa fille lui rend un magnifique hommage au travers de cette production.

« The Present » : un émouvant court-métrage

La nouvelle série OCS « Chernobyl » veritable phénomène